Bonjour et Bienvenue sur Phileas Lounge !

Commande:

0 Produit(s) - 0,00 €
Votre panier est vide.

0

Le monde à l’heure du thé

Le thé se consomme partout dans le monde. Souvent servi selon un cérémonial précis, il est bien souvent associé à l’accueil, la convivialité, et la relaxation. Ses modes de préparation et de dégustation diffèrent par contre fortement d’une culture à l’autre et forment un gigantesque kaleïdoscope des « cultures » du thé.


Le Tea Time au Royaume-Uni

Erigé en patrimoine culturel au Royaume-Uni, le « tea-time » est une institution. Bien qu’en réalité, le thé se déguste à longueur de journée chez nos amis d’outre-manche, la tradition le fixe généralement dans l’après-midi. L’Afternoon tea, à 17H lui a donné toutes ses lettres de noblesse. Le thé, Earl Grey de préférence, s’accompagne à cette occasion de scones, mini-sandwich ou autre Victoria Sponge. Les dimanches après-midi se transforment alors en véritable rite social.

Le « Gong Fu Cha » ou « Gaiwan » en Chine

Les chinois n’ont rien à envier aux britanniques puisque tout en Chine se discute autour d’un thé. Préparé selon la méthode du « Gong Fu Cha » ou « Gaiwan », le thé est une institution qui trouve sa place aussi bien dans le cercle familial, amical que professionnel. Comme il est d’usage en France avec le vin, les chinois aiment célébrer une occasion spéciale en partageant un thé de luxe, première récolte ou mouture très rare.

Le Samovar russe

En Russie, le thé noir se prépare dans un Samovar, « objet qui bout l’eau tout seul ». Relativement fort, il est souvent agrémenté de sucre ou de miel. Le Samovar prend une place toute particulière dans le foyer, il est l’objet de l’accueil et du partage autour duquel famille, amis et invités se retrouvent. Ce n’est donc pas un hasard si le Samovar symbolise à lui tout seul l’hospitalité russe.

Le Cha no Yu au Japon

Inspiré du boudhisme zen, le Cha no Yu (eau chaude pour le thé) au Japon donne la part belle au thé vert en poudre ou Matcha. Elle est sans nul doute l’une des cérémonies les plus sophistiquées. Elle implique le port du kimono, un déroulé et même un art de la conversation et une gestuelle très codifiés. Le thé se sert dans une maison de thé et sa cérémonie met en scène d’autres arts traditionnels japonais tels que la calligraphie, les arrangements floraux ou les céramiques. Il existe dans la tradition japonaise plusieurs variantes à la préparation du thé. Mais même la plus simple d’entre elle implique la maitrise d’un nombre important d’ustensiles traditionnels.

Le « Cay » turc

En Turquie, le « Cay » on le préfère noir et préparé dans un samovar ou théière double (çaydanlik). Cette dernière sert à la fois de théière et de bouilloire. Bien qu’il existe des variantes plus ou moins fortes du thé (koyu ou açik), il est généralement servi plutôt « corsé ». Il se sert dans des petits verres évasés et transparents en forme de tulipe et s’accompagne parfois de pâtisseries turques.

Le thé à la menthe en Afrique du Nord

Enfin, comment ne pas évoquer le très apprécié thé à la menthe popularisé dans les pays du Maghreb ? Bien que les recettes varient en Tunisie, au Maroc ou en Algérie elles impliquent toujours thé vert et menthe fraiche pour le plaisir de nos papilles. Symbole de convivialité, le thé à la menthe servi bien chaud et sucré se sert à toute heure de la journée.

Et tout ceci n’est qu’un petit panel des différentes manières de consommer la deuxième boisson la plus bue dans le monde (après l’eau !).